Whether you take part in public celebrations connected to the Civic Holiday or enjoy the time in another way it is a good thing that we take a day to recognize what could be our most important level of organization.

  There is no doubt about the prominent roles played by provincial and federal governments, but the work done at the municipal level may have the most bearing on our day to day lives.  Not all of that work is official either and the importance of neighbours and volunteers deserves our gratitude and recognition as we celebrate ourselves on this holiday.

It’s clear that when most people think about the Civic Holiday, they are not thinking about the day to day organization of our communities.  There’s no doubt that work is important, but people naturally think about how the bonds that create neighbours and those we are closest to deserve to be celebrated.  While these connections might not be the stuff of sensational news reports, they are how we show each other our very best.  That creates positivity and goodwill, which can often seem in short supply as we go about our busy lives. 

Here in the North, where a sparse population and greater distances create a dynamic our city counterparts never have to overcome, it can be argued our communities are more closely knit.  There might not be as much going on as there is in big cities, but there may also be greater participation rates in community-themed events because of that.  We are easily more regionally defined and see our communities as something that exists across municipal borders. That could be why so many of us travel to nearby events.  We are good neighbours in that respect.

If there is one notion that deserves a place of prominence among our Civic Holiday celebrations it is that of good neighbours.  That itself is the bread and butter of successful communities.  People who are engaged, thoughtful, and give of themselves create better communities in ways that no official effort could even come close to achieving.  Most of us know someone who goes about making other people’s days better just by being a good neighbour.  There is no blueprint to follow to do this, but it seems that a positive attitude can be infectious and some people are blessed with that in abundance.

Volunteerism is another way that our communities come together and should be celebrated.  Many of our communities do just that and I have been to volunteer appreciation events all over Algoma-Manitoulin-Kapuskasing.  Still, the Civic Holiday is an opportunity for more of us to see how volunteer organizations, individuals, and service groups do so much to make our communities better places.  This is all the more important as government budgets become stretched year after year.  If it weren’t for volunteers picking up the slack our communities could easily be far less vibrant and vital.  We should always take the opportunity to thank our volunteers for what they do and the Civic Holiday is an opportunity to do just that.

However you choose to mark this holiday, I hope that you are able to count your blessings and to recognize that we are privileged to live in vibrant communities located in a beautiful part of the world. 

I wish everyone the very best for a safe and happy holiday weekend.

Bien que nous la fêtions en août, la fierté civique est une chose qui se conjugue au quotidien.

Que vous participiez à des célébrations publiques liées au congé civique ou que vous profitiez de la journée d’une autre façon, c’est une bonne chose que nous prenions une journée pour honorer ce qui est peut-être la marque la plus importante de notre avancement en tant que société. Le rôle prépondérant que jouent les gouvernements provinciaux et le gouvernement fédéral n’est plus à démontrer, mais c’est le travail effectué à l’échelle municipale qui a peut-être le plus d’incidence sur notre vie de tous les jours. Il convient aussi de dire qu’une partie de ce travail civique n’a rien d’officiel. Il faut pour cela souligner et reconnaître l’importance de ce que font les voisins et les bénévoles, et la célébration de ce jour férié est une bonne occasion de le faire.

Bien entendu, en pensant au congé civique, la plupart d’entre nous ne songent pas à l’organisation quotidienne de nos collectivités. Il va sans dire que le travail est quelque chose d’important, mais les gens sont naturellement enclins à penser que les liens qui nous unissent à nos voisins et à ceux qui nous sont chers méritent d’être célébrés. Ces liens ne sont peut-être pas le genre de sujet qui ferait les manchettes, mais ils sont l’expression de ce que nous avons de meilleur. Ces liens soutiennent l’ouverture et la bonne volonté, des valeurs qui peuvent se faire rares dans nos vies trépidantes.

Ici, dans le Nord, où la population est éparpillée sur de grandes distances, la dynamique n’a rien à voir avec celle des villes. Certains diront que c’est ce qui explique pourquoi nos collectivités sont tissées serré. Il ne se passe sûrement pas autant de choses que dans les grandes villes, mais le taux de participation aux événements qui touchent nos collectivités s’en trouve grandi. Nous nous définissons davantage en fonction de la région, et nous percevons nos collectivités comme des entités qui existent indépendamment des frontières municipales. C’est probablement ce qui explique pourquoi nous sommes si nombreux à nous déplacer pour assister aux événements environnants, ce qui fait de nous de bons voisins.

S’il y a une notion qui mérite d’être retenue dans le cadre de nos célébrations du congé civique, c’est celle du bon voisinage. Cet élément est le plus fondamental de la réussite des collectivités. On pense ici aux gens qui s’investissent, qui sont attentionnés et qui donnent d’eux-mêmes afin de créer des collectivités meilleures, d’une façon qu’aucun effort déployé dans un cadre officiel ne saurait créer. La plupart d’entre nous connaissent quelqu’un qui rend l’existence de ses proches plus agréable par le simple fait d’être un bon voisin. Il n’y a pas de plan préétabli pour cela; il semble qu’une attitude positive peut être contagieuse et que certaines personnes en ont en abondance.

Le bénévolat est un autre élément qui permet de donner vie à nos collectivités et qui devrait être célébré. Nombreux sont les membres de nos collectivités qui font précisément cela. J’ai moi-même participé à des activités pour remercier les bénévoles un peu partout dans Algoma—Manitoulin—Kapuskasing. Néanmoins, le congé civique est une occasion qui permet à un plus grand nombre d’entre nous de voir tout ce que font bénévolement les organismes, les personnes et les groupes de service pour améliorer la vie dans nos collectivités. Le bénévolat occupe d’ailleurs une place de plus en plus importante avec le temps puisque les budgets gouvernementaux s’amincissent d’année en année. Si les bénévoles n’étaient pas là pour compenser, nos collectivités perdraient beaucoup de leur vitalité. Nous devrions toujours saisir les occasions de remercier nos bénévoles du travail qu’ils abattent, et le congé civique est le moment idéal de le faire.

Peu importe comment vous choisirez de souligner ce congé, j’espère que vous serez en mesure de prendre la mesure des bienfaits dont vous jouissez et du privilège que vous avez de vivre dans des collectivités dynamiques situées dans l’une des plus belles régions du monde. 

Je souhaite à tous une joyeuse fin de semaine de congé en sécurité.